120 000 entreprises règlent leurs achats par DKV

120 000 entreprises règlent leurs achats par DKV

2,5 millions de cartes de carburant et d’unités embarquées en circulation

Jeudi 3 mars 2016 — Aujourd’hui, 120 000 entreprises de transport et de logistique détenant ensemble plus de 2,5 millions de cartes de carburant et d’unités embarquées règlent leurs achats professionnels par l’intermédiaire de DKV Euro Service. Ainsi, avec son histoire vieille de plus de 80 ans et son expérience en matière de péage dépassant les 30 ans, cette entreprise de tradition compte parmi les plus grands spécialistes du péage d’Europe.

De la Belgique à la Russie et de la Norvège à l’Espagne, là où en Europe sont levés une taxe ou un péage routier, c’est DKV Euro Service qui les règle. Les transactions de paiement classiques comprennent de nombreux services, du remboursement de la TVA au portail client DKV COCKPIT, qui assure l’accès en ligne aux données en matière de péage et de transactions avec la carte de carburant. A l’heure actuelle, une trentaine de péages européens peuvent être réglés avec la carte DKV, la DKV BOX et les différents boîtiers d’autres prestataires. Quel que soit le nombre de systèmes de péage que le client souhaite régler par l’intermédiaire de DKV, il ne reçoit qu’une seule facture claire et lisible.

Une gamme de services en rapport avec l’exploitant du péage
« Les services associés à telle carte ou telle OBU dépendent du péage en question et de l’exploitant du péage », explique Gertjan Breij, le directeur général de DKV Euro Service Benelux. Dans le cas du péage belge qui prend effet cette année, DKV propose en plus d’une garantie du meilleur prix, un enregistrement dit Premium. Celui-ci comprend le programme complet, de l’inscription au système de l’exploitant à la procédure de règlement en passant par la commande des Box. En Russie, où le péage autoroutier pour tout PL d’un P.T.A.C. supérieur à 12 tonnes est en vigueur depuis le 15 novembre 2015, les chauffeurs peuvent indiquer leur parcours sur place et régler avec la carte DKV, acceptée aux 90 gares de péage sans enregistrement préalable.

Prépaiement ou post-paiement
Les options de paiement sont le prépaiement et le post-paiement. Dans le cas des cartes de carburant s’applique en général l’option du post-paiement au titre duquel le client n’est facturé qu’après le trajet. « Le grand avantage du post-paiement est l’augmentation automatique des liquidités », affirme Gertjan Breij. Certains exploitants accordent des rabais supplémentaires en cas de règlement avec une box ou OBU. Pour l’Italie par exemple, les transporteurs peuvent adhérer au Consorzio DKV Euro Service afin de bénéficier automatiquement du maximum de rabais valable tant sur les autoroutes italiennes que sur les tunnels du Fréjus et du Mont Blanc, ce qui constitue une autre source de liquidités supplémentaires. La DKV BOX transnationale offre elle aussi de grands avantages. Celle-ci est acceptée en France (TIS PL et parkings surveillés), en Espagne (VIA-T et parkings surveillés), au Portugal (VIA Verde et Scut), en Belgique (tunnel de Liefkenshoek) et en Allemagne (tunnel sous la Warnow et Herrentunnel). La DKV BOX est conçue de manière à pouvoir être utilisée pour d’autres systèmes de péage.

Un seul boîtier pour toute l’Europe en préparation
Il n’y a pas encore sur le marché d’OBU utilisable partout en Europe. Mais avec la DKV BOX, DKV propose d’ores et déjà une OBU transnationale. En partenariat avec la société allemande AGES Maut System GmbH & Co., implantée à Langenfeld, DKV travaille activement à une solution permettant le règlement du péage uniforme à toute l’Europe intitulé EETS (European Electronic Toll Service). Pour le moment, les conditions cadres techniques, commerciales, contractuelles et juridiques ne sont pas encore conformes partout.

Regional European Electronic Toll Service (REETS), l’alternative régionale
Pour pouvoir proposer une OBU uniforme à l’avenir, un projet pilote financé par l’Union européenne a été mis en place entre 2013 et 2015 et clôturé en octobre 2015. Le projet REETS avait pour but de proposer des services EETS au sein d’un projet régional auquel ont participé l’Allemagne, l’Autriche, la France, l’Espagne, l’Italie, le Danemark, la Pologne et la Suisse. DKV y a activement contribué depuis le début. Entre-temps, des solutions techniques communes ont été trouvées et des essais pratiques ont été effectués. Par ailleurs, des cadres contractuels et une plateforme d’information ont été élaborés. Les résultats ont été présentés lors de la journée dite REETS Final Day et suivis avec intérêt dans de nombreux pays européens (pays membres, exploitants du péage, prestataires de services). « Nous sommes persuadés que ce projet aura un retentissement évident sur l’ensemble du processus EETS », affirme Gertjan Breij.

Contactez-nous

Sandra Van Hauwaert

Square Egg BVBA