Basware a la réponse à la demande du gouvernement flamand avec la « facturation électronique sur mesure » pour PME

Basware a la réponse à la demande du gouvernement flamand avec la « facturation électronique sur mesure » pour PME

Mardi 17 novembre 2015 — En 2017, le gouvernement flamand ne voudra plus recevoir que des factures électroniques de ses fournisseurs. Si la Belgique encourage la facturation électronique depuis plusieurs années déjà, cette manière de facturer n’est jusqu’à présent pratiquée que par les grandes entreprises. En rendant la facturation électronique « obligatoire », la Belgique veut aussi inciter les PME à y recourir davantage. Notre pays suit ainsi l’exemple de pays comme les États-Unis, le Portugal, le Mexique et la Finlande, où la facturation électronique constitue davantage la règle que l’exception.

Fin 2015, quelque 35 milliards de factures auront été envoyées en Europe. La moitié à destination des consommateurs particuliers (B-2-C), l’autre moitié à des entreprises (B-2-B) ou au secteur public (B-2-G). Selon Eurostat, 99,8 % des sociétés européennes sont des petites et moyennes entreprises qui représentent deux tiers de l’ensemble des travailleurs dans le secteur privé. Même si la facturation électronique est surtout pratiquée par les grandes entreprises, les PME jouent également un rôle important en tant que partenaires commerciaux des grandes entreprises.

Dany De Budt, Country Manager de Basware en Belgique : « La Belgique implique diverses parties dans la promotion de la facturation électronique et effectue de ce fait un pas important pour l’avenir de la facturation « sans papier ». Outre les fournisseurs de logiciels, les prestataires de services intermédiaires et les propriétaires de logiciels de facturation sont également invités à développer des solutions de facturation électronique pouvant être utilisées par les PME.

Nous sommes ravis que le gouvernement flamand ait compris que tout le monde avait tout à gagner de la facturation électronique et mise dès lors résolument sur celle-ci. Les avantages sont en effet immenses : très nette amélioration de l’efficacité (interne), factures payées à temps et argent constamment en mouvement. »

Dany De Budt poursuit : « Avoir un cash-flow continu est surtout important pour les PME. Toute forme d’arriéré de paiement, aussi infime soit-il, peut conduire à des problèmes financiers et commerciaux, ce qui peut ensuite avoir de lourdes conséquences pour toute économie et surtout pour les PME. C’est dans cette optique que Basware a annoncé dernièrement un nouveau service baptisé Basware Advance. Il s’agit d’une solution en ligne développée spécialement pour les PME, pour leur permettre d’avoir un meilleur contrôle de leur cash-flow. Grâce aux conseils de Basware Advance, les entreprises reçoivent les liquidités dont elles ont besoin pour un cash-flow stable. »

Contactez-nous

Sandra Van Hauwaert

Square Egg BVBA