Basware et Doccle élargissent leurs écosystèmes grâce à un nouveau partenariat

Basware et Doccle élargissent leurs écosystèmes grâce à un nouveau partenariat

Un nouveau partenariat offre de nouvelles possibilités pour les entreprises et leurs consommateurs

Mardi 12 avril 2016 — Basware, le fournisseur de facturation électronique et de solutions purchase-to-pay, entame un partenariat avec Doccle, une solution numérique en ligne centrale qui permet aux utilisateurs d’entrer en contact avec leurs fournisseurs et de recevoir, signer, payer et archiver en toute sécurité leurs documents. Grâce à ce partenariat, les « Docclers », actuellement plus de 700 000 personnes, ont accès au réseau ouvert de Basware pour contacter des petites et des grandes entreprises. Pour ces entreprises, le principal avantage réside dans la possibilité de proposer à leurs clients leur flux de dépenses totales via un seul canal, ce qui facilite largement l’acceptation. Après activation de leur compte Doccle, les utilisateurs finaux peuvent accéder d’un simple clic aux documents de nombreux prestataires de services.

La plateforme Doccle offre à Basware les dispositions idéales pour entrer directement en contact avec ses utilisateurs finaux. Par ailleurs, via le réseau ouvert de Basware, Doccle a la possibilité unique de poursuivre sa croissance et de se diversifier. Il s’agit donc d’une situation gagnant-gagnant pour les deux entreprises, axée sur la simplicité et l’acceptation générale.

Le Basware Commerce Network offre bien plus qu’une simple infrastructure de facturation électronique. En tant que plus grand réseau commercial ouvert au monde, il fonctionne comme une place de marché où un million d’entreprises de plus de 100 pays entrent en contact les unes avec les autres. Ces entreprises, petites et grandes, peuvent y faire des affaires et améliorer leur trésorerie. Via le Business Directory, les entreprises qui font partie du réseau peuvent facilement trouver des contacts commerciaux et les ajouter à leur carnet d’adresses personnel de facturation électronique. Il s’agit ici de fournisseurs et de clients. Cette situation favorise l’utilisation de la facturation électronique et permet d’atteindre une plus grande efficacité de paiement.

Dany De Budt, Country Manager de Basware : « Ce nouveau partenariat nous offre d’énormes possibilités de combler davantage le fossé immense entre les grandes entreprises, les PME, les indépendants et les consommateurs. Le partenariat avec CodaBox, annoncé récemment, s’inscrit également dans notre mission d’ajouter toujours plus d’entreprises à notre écosystème. Le grand avantage de notre réseau réside dans le fait qu’il se veut une plateforme pour tous les acteurs : B-to-G, B-to-grandes entreprises, B-to-PME et, naturellement, B-to-C. Via des partenariats mûrement réfléchis avec des acteurs de qualité, nous tentons de toucher et d’intégrer le plus grand nombre de parties possible. Notre mission reste évidemment de proposer une facturation électronique simple et facile au plus grand nombre de parties, en vue d’une acceptation la plus large possible. »

Bram Lerouge, CEO de Doccle : « En nous associant à Basware, nous diversifions largement nos services aux utilisateurs particuliers et professionnels. Notre solution permet à Basware de faire évoluer fortement son offre e-RH. Avec quelque 700 000 utilisateurs et près de 20 grands partenaires, Doccle est un acteur important. Nous envisageons toutefois encore de nombreuses opportunités pour les PME et les entreprises. Le consommateur établit ses relations avec ses amis sur Facebook, mais où les établit-il avec ses fournisseurs ? Ou ses clients ? Nous pensons que Doccle peut assumer ce rôle et nous sommes convaincus que la collaboration avec Basware nous rapprochera de cet objectif ! »

À titre d’exemple, voici quelques chiffres du Service de simplification administrative (SSA) : chaque année, en Belgique, 1 milliard de factures sont émises, dont pour la première fois plus de la moitié par voie électronique en 2015 ! Le SSA ajoute que les réductions de frais potentielles pour les entreprises avoisinent les 3,5 milliards d’euros... Les entreprises sont donc de plus en plus nombreuses à adopter la facturation électronique. Cette technique est disponible et les fournisseurs de logiciel comme Basware y sont préparés depuis longtemps. Le fait qu’une nouvelle aide fiscale à l’investissement entre en vigueur en 2016 pour les investissements numériques influencera également cette tendance de manière positive.

En outre, les avantages de la facturation électronique sont légion : elle permet une économie évidente sur les frais de papier et d’impression, ainsi que de timbres. Une conséquence directe de ce phénomène est la possibilité d’un archivage électronique simplifié. Par ailleurs, les organisations peuvent largement épargner sur les heures de travail : il y a moins de papier à traiter, ce qui offre incontestablement un gain de temps dans la gestion et le paiement des factures. Les factures impayées peuvent être plus facilement suivies, ce qui améliore directement la gestion des liquidités. Enfin, last but not least, citons l’important gain d’efficacité : moins de documents perdus, moins d’erreurs et plus de précision.

Bram Lerouge
Dany De Budt

Contactez-nous

Sandra Van Hauwaert

Square Egg BVBA