Basware prédit que 2017 sera l’année de la collaboration et de l’analyse fondée sur les données pour les finances des entreprises

Basware prédit que 2017 sera l’année de la collaboration et de l’analyse fondée sur les données pour les finances des entreprises

Les grandes tendances des écosystèmes des entreprises, de l’expérience client et de l’intelligence artificielle à l’honneur

Mercredi 21 décembre 2016 — Basware, leader mondial sur le marché des solutions de Purchase-to-Pay (P2P), de la facturation électronique et des services de financement innovants, prédit que l’importance croissante accordée à l’analyse guidera la collaboration entre les fonctions de gestion de l’approvisionnement, des finances et de la trésorerie, ainsi que la collaboration externe au travers de réseaux B2B. En outre, le secteur se concentrera sur l’expérience client et sur l’intégration de propriétés d’intelligence artificielle (IA) dans des solutions, afin d’aider les organisations à tirer plus de valeur de leurs données.

« Les organisations doivent être agiles pour évoluer dans l’environnement actuel qui évolue rapidement, explique Vesa Tykkyläinen, PDG de Basware. À cet effet, elles doivent disposer d’une bonne vue d’ensemble du processus de Purchase-to-Pay afin de pouvoir tirer parti des opportunités, de s’attaquer aux problèmes et de prendre des décisions professionnelles éclairées. Dans le même temps, le besoin pour les entreprises de renforcer l’engagement des fournisseurs et d’établir avec leurs partenaires commerciaux des liens fluides, transparents et en temps réel ne cessera de croître, accentuant la nécessité de fournir une expérience d’achat axée sur le consommateur et basée dans le cloud, multi-réseaux commerciaux. »

Grâce à sa position de leader du secteur et à ses vastes connaissances des engagements des clients, Basware a identifié les six tendances clés suivantes, qui influenceront le paysage financier B2B en 2017.

  • #1 La demande incessante de transparence accélérera l’analyse ainsi que la collaboration interne et entre les différents écosystèmes des entreprises
    Le besoin de transparence pousse les professionnels des finances et de l’approvisionnement à automatiser l’ensemble du processus de Purchase-to-Pay, à effacer les frontières entre départements et à accéder à des informations essentielles à propos des fournisseurs, des achats et des flux de dépenses et de liquidités. En exploitant l’analyse, les tableaux de bord et les rapports, les parties prenantes clés peuvent explorer des données, décortiquer des problèmes et découvrir de nouvelles opportunités. Outre l’attention accrue accordée à la collaboration interne, les organisations se tourneront progressivement vers des écosystèmes de réseaux d’entreprises pour entrer en relation de manière transparente avec des partenaires commerciaux du monde entier, réaliser des opérations de facturation et d’ordre d’achat en temps réel (même avec leurs fournisseurs de longue haleine) et à tirer profit de nouveaux services à valeur ajoutée.
  • #2 Les règles de l’expérience du consommateur
    Les utilisateurs professionnels se sont complètement mués en consommateurs et attendent une facilité d’utilisation, des interfaces et des applications similaires à celles proposées au consommateur. La génération Y a amené cette transformation sur le lieu de travail, en exploitant les dernières avancées technologiques pour travailler plus rapidement et plus efficacement. La technologie basée dans le cloud et la technologie mobile, ainsi que des analyses faciles d’utilisation grâce à des tableaux de bord, permettent aux professionnels des finances et de l’approvisionnement d’obtenir les informations dont ils ont besoin en quelques manipulations, partout et à tout moment.
  • #3 L’IA et l’apprentissage automatique renforceront les solutions
    L’automatisation robotique des processus (RPA) est intégrée aux solutions de Purchase-to-Pay depuis un certain temps pour assurer des flux de travail efficaces et simplifiés. Désormais, les fournisseurs de technologie la pousseront davantage en ajoutant plus de capacités d’intelligence artificielle (IA) et d’apprentissage automatique à leurs solutions. Les entreprises pourront ainsi associer des capacités intelligentes à leurs processus financiers pour, par exemple, exploiter de manière plus intelligente les données relatives aux acheteurs et aux fournisseurs de millions de transactions réalisées sur les réseaux commerciaux.
  • #4 La chaîne d’approvisionnement financière s’intéressera de plus en plus à la chaîne de blocs
    Les entreprises continueront d’explorer les possibilités offertes par la chaîne de blocs et les registres distribués comme moyen de guider les transactions financières. La technologie de la chaîne de blocs peut en effet perturber l’espace d’optimisation du capital d’exploitation et du Purchase-to-Pay en réseau. Bien que les cas définitifs d’utilisation de cette technologie ne soient pas encore connus, ses caractéristiques uniques, en tant que registre distribué partagé disposant d’un niveau élevé de sécurité et de robustesse intégrées, peuvent changer le modèle commercial ainsi que l’infrastructure des services du commerce B2B et des processus connexes. En dépit des nombreuses évolutions dans ce domaine, il convient de résoudre les problèmes liés à la standardisation, à la législation, à l’intégration de systèmes et à l’interopérabilité des systèmes avant que les entreprises puissent pleinement exploiter les technologies de la chaîne de blocs.
     
  • #5 La sagesse des foules encouragera l’e-procurement intelligent
    En 2017, un plus grand nombre d’entreprises adoptera un style d’achat plus collaboratif et plus participatif permettant à chacun de partager des informations telles que des avis sur les fournisseurs et de travailler ensemble pour atteindre des objectifs tels que la réduction des coûts. En impliquant les employés et en faisant d’eux de meilleurs gardiens des fonds de l’entreprise, ce processus axé sur l’utilisateur entraînera une réduction des coûts bien plus importante que les solutions d’e-procurement traditionnelles et fournira aux organisations l’agilité nécessaire pour financer leurs missions.
  • #6 La responsabilité sociale des entreprises restera une préoccupation majeure
    Les entreprises continuent de se concentrer sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE) ainsi que sur la conscience sociale des entreprises en prenant en considération leur impact sur le plan social et environnemental. Leurs efforts pour réduire les déchets et créer un environnement de travail sans papier permettront de renforcer l’intérêt pour la facturation sans papier et d’autres processus. L’importance croissante accordée à la RSE influencera non seulement les types de produits que les entreprises vendent et la manière dont elles interagissent avec l’environnement, mais aussi le type d’entreprises avec lesquelles elles choisissent de collaborer, en étudiant leur empreinte carbone et leurs initiatives en matière de RSE.

Contactez-nous

Sandra Van Hauwaert

Square Egg BVBA