DKV soulage son client de la charge administrative

DKV soulage son client de la charge administrative

Jeudi 1 février 2018 — À compter du 1er avril 2018, la Slovénie passera du système du poste de péage à celui du péage sans barrière DarsGo, qui sera obligatoire pour tous les véhicules de plus de 3,5 tonnes. Matej Kranjc de DARS, prestataire de péage, et Gertjan Breij de DKV Euro Service Benelux, expliquent au cours d'un entretien ce que les compagnies de transport peuvent faire pour assurer un service ininterrompu de péage routier, en plus des avantages offerts par DarsGo.

 

Mr. Kranjc, pour quelle raison la Slovénie lance-t-elle un nouveau système de péage ?
Kranjc : Le système de péage actuel existe depuis des années. Nous sommes confrontés à un fort accroissement du trafic qui provoque de longues files d'attentes aux postes de péage. C'est la raison pour laquelle la Slovénie avait besoin d'un système de péage sans barrière - donc, sans poste de péage proprement dit,- à la pointe de la technologie comme DarsGo.

Quelles sont les routes couvertes par le nouveau système de péage ?
Kranjc :
DarsGo couvre toutes les autoroutes ainsi que le tunnel des Karawanken.  

Que deviennent les cartes et les boîtiers actuellement utilisés ?
Kranjc :
Les cartes DARS et les boîtiers de péage ABC qui ont été utilisés jusqu'à présent, ne seront plus valables à partir du 1er avril 2018. Le solde inutilisé sera bien évidemment remboursé au client. Les usagers peuvent s’inscrire dès à présent pour le nouveau système de péage.

Mr. Gertjan Breij, quel rôle DKV joue-t-elle dans le système de péage slovène?
Breij:
DKV entre en jeu lorsque les usagers du péage sont confrontés à la charge administrative au moment de s'inscrire pour le péage slovène. Nous assistons nos clients en faisant cela à leur place, de manière à ce qu’il puisse se concentrer sur leurs activités principales : livrer à temps. Nous leur offrons donc un service d'inscription unique. Si les véhicules ont déjà été inscrits en Slovénie via DKV, le propriétaire se verra aussi proposer le nouveau système de péage. Les opérations d’inscription seront donc considérablement réduites.

Comment l'usager obtient-il ce boîtier de péage ?
Breij
: L'usagere a le choix : soit il demande une unité embarquée (On Board Unit = OBU) offerte gratuitement au sein de l'Union européenne, soit il la retire dans une station-service figurant sur la liste de DARS.

Quels services supplémentaires offrez-vous ?
Breij :
Nous sommes un prestataire de services globaux. Cela signifie que nous ne fournissons pas seulement les services de péage en Slovénie, mais que nous proposons aussi tout ce dont le client a besoin dans le cadre d'un concept global de prestations de services. Par exemple, le règlement des péages dans 30 pays européens, un approvisionnement suffisant en carburant dans plus de 46.000 stations-service en Europe, le remboursement des taxes, ainsi que des services de voiturage. Le client ne reçoit qu'une seule facture avec une imputation transparente de tous les coûts.

DKV Euro Service a annoncé le lancement de la DKV BOX EUROPE pour le règlement des péages à l'échelle européenne. Prévoyez-vous de couvrir également la Slovénie ?
Breij :
L'objectif est de pouvoir facturer les péages routiers belges dès le lancement en 2018. Suivront aussitôt après, l’Autriche, la France, l’Espagne, le Portugal et l’Italie. Pour l'Allemagne et la Pologne, il n'existe jusqu'à présent aucune obligation de transposition du règlement SET par l'exploitant du péage. C'est la raison pour laquelle nous ne savons pas encore avec certitude quand la saisie et la facturation pourront être proposées pour ces pays par l'intermédiaire d'un boîtier embarqué SET. Ceci vaut également pour tous les fournisseurs qui font des offres de SET.

Gertjan Breij
Sandra Van Hauwaert Square Egg BVBA