“L’E-facturation peut réduire l’émission de CO2 de plus de 30%”

“L’E-facturation peut réduire l’émission de CO2 de plus de 30%”

“L’E-facturation peut réduire l’émission de CO2 de plus de 30%”

Basware a publié un rapport détaillé de l’impact climatologique de ses services d’e-facturation. Ce rapport stipule que la transition du papier vers la facturation électronique peut réduire l’émission de CO2 de plus d’un tiers.

La plus grande réduction des émissions de CO2 par rapport aux systèmes papier se réaliserait grâce à un meilleur traitement des factures. Si les collaborateurs consacrent moins d’heures à des tâches mieux automatisées, les organisations profiteront d’une empreinte écologique moins élevée. Cette transposition aura un effet positif sur les frais d’électricité ainsi que sur les coûts des déplacements domicile-travail.

L’impression, la distribution et la production de papier influencent également l’émission de CO2, mais leur part d’économies est inférieure à l’avantage qu’entraîne l’e-facturation. Il est surprenant que les émissions de l’usage de l’ordinateur ne jouent pas de rôle prépondérant, parce que la plupart des systèmes papier comprennent actuellement aussi le scanning et le traitement informatique ultérieur.

"La numérisation des services financiers implique l’organisation plus efficace des processus. En outre une meilleure efficacité contribue à la création d’entreprises plus durables”, dit Vesa Tykkyläinen, PDG de Basware. “Dans ce sens les clients de Basware ont un énorme avantage.”

L’étude démontre également que l’efficacité énergétique de l’informatique en nuage. La demande énergétique pour la production et l’exploitation des serveurs sous-traités n’a connu qu’une modeste croissance depuis 2010, malgré l’augmentation rapide de la demande de nos services. Les projets futurs pour la réduction dans le réseau d’électricité contribueront à la réduction des émissions de CO2.

Le rapport est composé en étudiant cinq différentes recherches effectuées par des universités et des entreprises pendant les dix dernières années. Trois sources additionnelles d’émissions dans la chaine de valeur de Basware ont été identifiées : la production et l’exploitation des serveurs sous-traités, la consommation énergétique des clients au bureau et les voyages d’affaires.

La consommation énergétique des serveurs externes est basée sur le pire des scénarios : l’utilisation de technologies plus anciennes que la moyenne. La consommation d’énergie au bureau et pour les voyages d’affaires des clients Basware est basée sur la consommation moyenne des desktops professionnels et l’intensité en CO2 mondialement calculée de l’électricité.

Basware rapporte son émission de CO2 régulièrement à l’organisation pour le rapportage environnemental britannique Carbon Disclosure Project (CDP). 70% des émissions de Basware proviennent de la consommation d’électricité et des voyages d’affaires.

Sur le Blog de Basware (Basware Blog) vous trouverez de plus amples informations à propos de l’évaluation. Visitez  Save Time (and Trees) with SmartPDF pour découvrir comment les organisations peuvent réduire leurs émissions de CO2 en passant à un processus de traitement automatisé.

Contactez-nous
Sandra Van Hauwaert Square Egg BVBA
Sandra Van Hauwaert Square Egg BVBA
A propos de Square Egg Communications BVBA

What Square Egg stands for? We think out of the box and take nothing for granted. Because an egg is never square. We know that, you know that... Unless…

Now let's cut the crap and get on it. No nonsense, no bullshit. Square and fair.
We believe in facts. What you see is what you get... 
We will always do more, never less... 
Trust us...Tell us your plans, let's sit together and make them happen!

Square Egg Communications BVBA
Heidegrond 42
9080 Lochristi