L'OCR est en passe de disparaître

L'OCR est en passe de disparaître

Basware : " Les jours de l'Optical Character Reading sont comptés "

Mardi 6 février 2018 — Basware annonce que les factures traitées manuellement à l’aide de l’Optical Character Recognition sont en voie de disparition.

« Convaincre les fournisseurs à transmettre leurs factures d’une autre manière qu’en format papier a toujours constitué une gageure. C’est ainsi que l’OCR est devenu très courant pour l’administration des comptes créditeurs », explique Dany De Budt, Country Manager de Basware. « Aujourd’hui, les grands fournisseurs peuvent envoyer des factures électroniques. Trois-quarts des autres fournisseurs envoient leur facture par e-mail au départ de leur comptabilité. L’OCR est dès lors en passe de disparaître. Basware a en effet élaboré une technique pour lire les factures sans OCR. Ceci permet d’obtenir des données précises, en temps réel et à moindre coût. »

McDonald’s Allemagne a par exemple réussi à réduire, grâce à un système de réception sans contact, le temps de traitement des factures de vingt à sept jours. Basware a d’abord assisté les principaux fournisseurs de McDonald’s lors du passage à l’e-facturation. La division des comptes créditeurs de McDonald’s a ainsi pu traiter sans intervention humaine les données de facturation structurées. Ensuite, McDonald’s a proposé, avec Basware, gratuitement à quelque 30 000 de ses fournisseurs, une méthode flexible d’envoi des factures. La grande majorité des fournisseurs de McDonald’s est passée à l’e-facturation. McDonald’s ‘est fixé pour objectif de traiter automatiquement 90% des factures.

« L’e-facturation par PDF de Basware nous permet de gagner du temps et d’économiser sur les coûts du traitement des factures », annonce Daniel Voigt, Senior Manager van Process Management chez McDonald's Allemagne.

Et Dany De Budt de renchérir : « McDonald’s est loin d’être la seule. Nous assistons à une forte croissance d’envois et de réception de factures en format PDF. Les fournisseurs peuvent continuer à envoyer les mêmes factures et les clients peuvent reprendre les données en temps réel, sans risque d’erreur ou sans validation manuelle. Ceci constitue une véritable révolution dans notre secteur d’industrie. »

« Nos clients optent pour Basware parce que nous sommes en mesure de traiter toutes leurs factures par voie électronique », conclut De Budt. « Le fait que le fournisseurs peut envoyer ses factures comme il l’entend, et qui plus est gratuitement, est un argument de poids qui résulte en un degré élevé d’acceptation. »

La fin d’OCR et tout autre processus manuel profite à l’automatisation et permet de réaliser de belles économies.

Sandra Van Hauwaert Square Egg BVBA