Un seul boîtier de télépéage pour l’ensemble du pays :  une option risquée pour l’instauration du prélèvement kilométrique en Belgique

Un seul boîtier de télépéage pour l’ensemble du pays : une option risquée pour l’instauration du prélèvement kilométrique en Belgique

DKV opte pour Satellic et donc pour la fiabilité, la disponibilité en temps voulu, la continuité et la tranquillité d’esprit du client

Mercredi 9 décembre 2015 — Le 1er avril 2016, un nouveau système de péage par satellite entrera en vigueur en Belgique. La Satellic Box - que l’on doit à l’exploitant du système de péage du même nom - est le seul moyen de paiement agréé à ce jour. La Satellic Box a également été choisie par DKV Euro Service. DKV propose par ailleurs ainsi la meilleure solution actuelle au meilleur prix, sans surprise et sans les fameuses clauses financières désavantageuses reprises en petits caractères dans les conditions générales.

Gertjan Breij, directeur général de DKV Euro Service Benelux, explique son choix : « Les caractéristiques techniques liées à l’intégration des boîtiers de télépéage de tiers n’ont été dévoilées qu’en septembre 2015 par Viapass. C’était malheureusement déjà trop tard pour proposer un boîtier de télépéage fiable et transnational avant le lancement du nouveau système. » Il faut en effet compter entre un an et un an et demi pour l’enregistrement et la réalisation de tests en vue de la certification en tant que partenaire de paiement. Ce délai ne pouvait donc plus être tenu. Pour le moment, la Satellic Box représente la seule méthode de paiement agréée pour le système de péage belge. « Dans la mesure où la fiabilité, la disponibilité en temps voulu, la continuité et la tranquillité d’esprit du client constituent les principales priorités de DKV Euro Service, nous avons décidé d’opter pour la Satellic Box », poursuit résolument M. Breij.

« Sur la base de notre expérience en matière de certification de la DKV BOX en France, au Portugal et en Espagne, nous avons estimé que le délai précédant le lancement du nouveau prélèvement kilométrique belge le 1er avril 2016 était tout simplement trop court. Dans les circonstances actuelles, il me semblait en outre risqué de proposer un boîtier de télépéage transnational permettant également de s’acquitter du nouveau prélèvement belge à partir du 1er avril 2016. Nous ne pouvions en effet pas garantir le fait que ce boîtier unique serait opérationnel lors de l’entrée en vigueur du nouveau système de péage. Nous redoutions par exemple certains problèmes de compatibilité par rapport aux caractéristiques techniques du système proposé par le nouvel exploitant belge Satellic. Nous voulions donc protéger nos clients contre toute éventualité de ce type », souligne encore notre interlocuteur.

La Satellic Box sera opérationnelle dès le 1er avril 2016 et constituera l’alternative la plus avantageuse du marché en tant qu’OBU de l’exploitant de péage. Le client ne paiera en outre aucun frais d’utilisation de la Satellic Box mais uniquement une caution qui sera par ailleurs remboursée lors de la restitution du boîtier. Le client sera ainsi certain de bénéficier d’un service maximal pour son argent.

Gertjan Breij ajoute : « Avec notre service tout compris et unique en son genre, grâce auquel le client peut se contenter de présenter les documents demandés, par exemple des copies des certificats d’immatriculation, nous complétons l’enregistrement en ligne proposé par l’exploitant de péage. DKV se charge ensuite, à la place du client, de l’enregistrement complet, de l’introduction des différents véhicules dans le système de l’exploitant de péage et de la coordination générale avec Satellic. »

C’est précisément parce que l’envoi, l’installation et l’activation des boîtiers représentent une tâche logistique qui ne devrait pas peser sur l’activité quotidienne du client que DKV recommande à celui-ci de s’enregistrer le plus tôt possible, afin d’éviter tout engorgement avant l’instauration de ce nouveau système. Mr Breij : « Jusqu’à présent, le nombre de boîtiers commandés et expédiés a largement dépassé nos attentes, ce qui prouve, à nos yeux, que le client fait confiance à notre produit. »

Nous avons évidemment lancé le processus d’enregistrement dès l’annonce des caractéristiques techniques par l’exploitant du système de péage. En tant que partenaire de la société AGES Maut System GmbH & Co de Langenfeld (D), nous nous efforçons par ailleurs depuis un certain temps de trouver une solution conduisant à un système de paiement européen uniforme et universel (EETS). DKV remplit dès à présent l’un des impératifs imposés dans le cadre de l’EETS, à savoir la réception par le client d’une seule facture pour l’ensemble des transactions de péage en Europe.

Contactez-nous

Sandra Van Hauwaert

Square Egg BVBA